Les « bonnes » résolutions…


Que 2017 vous apporte Joie et Abondance, Santé, Amour et plein d’autres belles et bonnes choses positives qui contribueront à votre bien-être et à votre alignement.

Chaque passage à une nouvelle année est le moment de prendre les rituelles (et sempiternelles…) « bonnes résolutions« …

Avez-vous remarqué que la plupart des bonnes résolutions prises en début d’année ne tiennent pas le cap sur le court terme ? Elles sont très vite balayées par le quotidien qui nous rattrape inexorablement.

Donc, à quoi bon s’engager dans de bonnes résolutions si elles n’aboutissent – pour la plupart – à aucun résultat tangible et mesurable ?

On pourrait se poser la question de savoir la raison pour laquelle ces bonnes résolutions sont si volatiles ? J’y ai réfléchi et voici le fruit de ma réflexion :

-> elles découlent souvent d’une bonne intention, mais sans un véritable objectif

-> elles sont prises dans l’euphorie de lâcher ce qui a été l’année précédente pour « passer à autre chose »

-> elles reposent plus sur des envies que sur de réels besoins

-> elles ne sont pas toujours prises en accord avec nos valeurs

-> elles reflètent une volonté de se donner bonne conscience

-> elles sont devenues une forme de rituel sociétal quasi obligatoire.

Bref. Si l’intention positive derrière les bonnes résolutions est bien là, elle ne suffit pas à elle seule à mettre en place de vrais changements.

Alors ? Faut-il ou non prendre des bonnes résolutions ? Comment faire ?

Voici quelques pistes pour vous aider :

-> tout d’abord remplacer le terme « bonne résolution » par « objectif » : ceci permet de se projeter à long terme, de mettre en place une stratégie pour atteindre son but, dans un délai défini, en identifiant ses besoins réels (et non pas juste des envies passagères), en phase avec ses valeurs profondes (et non pas pour être tendance ou faire comme les autres)

-> deuxièmement, se poser la question : « qu’est-ce qui me pousse à prendre de bonnes résolutions? » : êtes-vous influencé par une mode ? Le faites-vous sous la contrainte ? Etes-vous 100% responsable de votre décision ?

-> troisièmement, se poser la question du bénéfice réel de prendre de bonnes résolutions ou de se fixer un objectif : qu’est-ce que cela vous apportera concrètement ? L’effort consenti en vaut-il la peine ? Le changement espéré vous aidera-t-il à progresser, à devenir meilleur ou à installer une meilleure qualité de vie, de relations ?

Il existe une quatrième piste : celle de prendre la résolution de ne pas prendre de résolution !

Les occasions de se fixer des objectifs viendront tout au long de l’année. Alors, pourquoi ne pas installer aujourd’hui plus de paix et de calme, plus de bienveillance envers vous-même, de vous faire le cadeau d’ETRE plutôt que de faire. De laisser le temps au temps. D’arrêter de performer à tout bout de champ. D’apprécier l’instant présent et de cultiver l’écoute de soi et la gratitude.