Respectez-vous vos besoins fondamentaux ?


« Si vous limitez vos choix seulement à ce qui semble possible ou raisonnable, vous vous déconnectez de ce que vous voulez vraiment, et tout ce qui reste est un compromis. »
Robert Fritz

Je ne sais pas pour vous… mais pour moi, cette citation de Robert Fritz remue beaucoup de choses en moi !

Avez-vous déjà sincèrement pensé à la façon dont vous faites des choix ? Sont-ils raisonnables ou sont-ils réellement connectés à l’essence même de vos besoins réels ?

Je vous invite à un petit exercice de réflexion très simple : remémorez-vous quelques-uns des choix que vous avez pris dans votre vie et les évènements ou situations qui en ont découlé. Pour vous aider à bien évaluer l’impact des choix que vous avez faits jusqu’à maintenant, aidez-vous en traçant sur une feuille les  colonnes suivantes :

choix

besoins sous-jacents

résultat attendu

résultat effectif

et une dernière colonne « mon ressenti », où vous écrirez ce que le résultat effectif vous évoque comme émotion et à combien, sur une échelle de 1 (nul) à 10 (optimal) vous évaluez la réussite du résultat.

Une fois que vous aurez fini ce petit exercice, en toute honnêteté, pouvez-vous affirmer que chacun des choix que vous avez faits ont abouti au résultat attendu?…

Si oui, vous faites partie de ceux qui sont alignés et connectés avec leurs besoins profonds, et je vous en félicite (et vous envie aussi un peu quand même...).

Si, comme moi, vous voyez une différence entre le résultat attendu et le résultat effectif, et qu’en plus votre ressenti est plutôt mitigé, c’est que vos choix n’ont certainement pas respecté vos besoins fondamentaux et que vous les avez faits dans un esprit de compromis.

Le compromis (étymologiquement : con- (« ensemble »), pro- (« pour ») et « mettre »)  est un arrangement qui permet de trouver un terrain d’entente dans une situation donnée. S’il peut être parfois utile, voire même vital, de trouver un compromis dans des situations délicates où de forts enjeux entrent en considération (entreprises, politique, famille,…), le compromis ne sert toutefois pas nos propres intérêts ni nos besoins fondamentaux.

Pour illustrer mon propos, je prends mon propre exemple : j’aime la nature, les animaux, la liberté sous toutes ses formes, la relation aux autres. De facto, j’aurais donc dû dès le départ de ma vie exercer une activité en nature, proche des animaux, en lien avec les gens, me laissant une grande liberté d’action et de réflexion. C’est en effet ce que j’avais en tête à l’adolescence : je me voyais parfaitement dans une ferme ou dans un refuge pour animaux, ou vétérinaire, ou encore psychologue ou sociologue.

Aujourd’hui, j’ai derrière moi 30 ans de labeur dans des secteurs d’activité qui sont très exactement à l’opposé de ce que j’aurais réellement souhaité faire dans ma vie : j’ai fait une carrière commerciale dans des entreprises industrielles et de trading internationales. Où est le bug ?…

Le bug est dans mon choix initial. Influencée par mon environnement, j’ai choisi le compromis pour favoriser les besoins DES AUTRES au détriment des miens. J’ai opté pour un choix raisonnable, en coupant la poire en deux, pour ne pas bousculer l’ordre établi, sans explorer le vaste et infini champ de tous les possibles.

Que se serait-il passé si j’avais, dès le départ, opté pour un choix respectant MES besoins et mes valeurs ?… Où en serais-je aujourd’hui ?…

L’idée ici n’est pas de refaire le monde, ni de pleurer sur les choix du passé. Mais de prendre conscience que nos choix déterminent, ICI et MAINTENANT, notre avenir et notre alignement avec nous-mêmes. Rien ni personne ne peut, ne doit, nous influencer dans les choix que nous prenons. Nous sommes les seuls responsables des situations que l’on vit. Nous sommes les créateurs de nos vies.

Je vous invite à prendre vos choix en toute conscience, en respectant pleinement vos besoins fondamentaux, en écoutant votre « petite voix » et en ressentant profondément cet alignement dans chacune de vos cellules. Votre corps et votre ressenti vous envoient des signaux très clairs à ne pas négliger : si vous ressentez le moindre blocage, la boule au ventre, la gorge serrée, une quelconque hésitation, ce sont des signes que vous n’êtes sans doute pas aligné avec vos besoins.

Alors foncez ! Foncez en pleine conscience ! Et connectez-vous avec l’essence même de qui vous êtes.
Belle continuation !

 

Logo 2Coachyou Symbole